La Bulgarie pose un moratoire sur le maïs OGM MON 810 et dénonce les pressions de pays exportateurs d’OGM

Mercredi 2 février, le Conseil des ministres bulgare a annoncé sur le portail web du gouvernement bulgare [1] que la Bulgarie venait de déposer une clause de sauvegarde pour interdire la culture du maïs GM Mon810. C’est donc le septième État membre de l’UE [2] à décider d’interdire l’une des trois PGM autorisées à la culture sur le territoire européen [3]...

Le gouvernement a précisé : « Cette interdiction vise à garantir la protection de l’agriculture et de l’environnement bulgare, à éviter de créer une résistance à la protéine Bt de la flore et de la faune non-cibles ainsi que son accumulation dans les écosystèmes et les sols ».

Cette décision a été prise après la forte résistance publique contre les OGM qui a débuté en 2004 et culminé en 2010. 97 % des Bulgares pensent que la Bulgarie devrait continuer de s’opposer à la culture d’OGM en plein champ et à l’importation d’aliments et de nourriture contenant des OGM.

Les organisations environnementales bulgares ont félicité le Ministre de l’Agriculture Miroslav Naydenov pour avoir rejeté les propositions de modifications des règles de sécurité européennes permettant l’introduction sur le marché de nourriture pour animaux contaminée. Une proposition d’introduction de nourritures OGM sur le marché européen sera discutée et peut-être votée à Bruxelles le 8 février.

Le Ministre Naydenov a dit : “ Nous avions une forte pression de la part des Etats-Unis, du Canada, de l’Argentine et du Brésil pour soutenir leur appel à l’introduction dans les règlements de l’UE d’un seuil de contamination par des OGM non autorisés de la nourriture pour animaux. Nous déclarons aux médias et à la société bulgare que nous voterons contre cette proposition pendant le vote à la séance du Comité le 8 et 9 février”.

“Nous félicitons la décision gouvernementale et espérons que le pas suivant sera fait – interdire la pomme de terre “Amflora” a dit Svetla Nikolova, Association d’AGROLINK et représentante de la Coalition Pour la Nature.


Source :
Communiqué de presse de Svetla Nikolova, Coalition pour la Nature, et Christophe Noisette, Inf’OGM, Février 2011

[1] http://www.government.bg/cgi-bin/e-...

[2] Allemagne, Autriche, France, Grèce, Hongrie, Luxembourg

[3] Les deux autres sont le maïs GM T25 et la pomme de terre transgénique Amflora